Juin 2019

Cher(e)s ami(e)s abonné(e)s et/ou adhérent(e)s, Cannes est passé, c’est maintenant à CinéDuchère de faire la fête pour conjurer le sort sur lequel je ne m’attarderai pas, (nous l’avons exposé longuement lors de notre assemblée générale) parce que, comme disait ma grand-mère : « Plaie d’argent n’est pas mortel » surtout lorsque les projets foisonnent et qu’on passe des films intéressants à plus d’un titre.

Comment extraire quelques productions dans la profusion de « toiles » à voir ? On commence par la Palme d’Or, incontestable cette année : Parasite par le réalisateur de l’étonnant Snowpiercer, Le jeune Ahmed des frères Dardenne, «LE» Almodovar, Douleur et gloire où son alter ego Antonio Banderas plonge dans les affres d’un réalisateur assailli par ses souvenirs. J’ai une tendresse particulière pour Sibyl et pour son actrice principale, Virginie Effira qui « grandit » à chacun de ses films. Et pour Ricardo Darín (toutes nos bénévoles sont en pâmoison devant son charme un peu fatigué !) qui assume son âge dans Retour de flamme. Enfin, pour ceux qui aiment le frisson, l’humour et Bill Murray, je vous recommande The dead don’t die, le dernier opus de Jim Jarmusch. Allez, un dernier, pour le plaisir : Rebelles, un film féministe mortel ! (au sens littéral du terme...)

Je ne pourrai assister à la Séance du spectateur et j’en suis fort marri car, sous des dehors de comédie, Michel Leclerc et Baya Kasmi (Le nom des gens) posent le problème épineux de la mixité sociale dans La lutte des classes. Donc, courrez-y !
Et n’oubliez pas le jazz à l’honneur dans ciné-collection avec Les aristochats et surtout Ragtime de Milos Forman. Quand on voit un programme comme celui-là, on en vient à souhaiter qu’il pleuve pendant ce mois de juin, pour le bien de la nature et des cinéphiles !

La dernière énigme portait sur 2 films de femmes : Virgin suicide de Sofia Coppola et le merveilleux Mustang de Deniz Gamze Ergüven.
Une devinette ce mois-ci : Son état réclame des efforts physiques, il en est persuadé même s’il préfère les bons petits plats. Quel comédien cette phrase évoque-t-elle pour vous ?

Georges SOTHIER

Cinéma art et essai de proximité - Label jeune public, patrimoine et répertoire

CinéDuchère - 308 avenue Andrei Sakharov 69009 Lyon - cineduchere@orange.fr -  04 72 17 00 21

Copyright © 2013. All Rights Reserved.